La Grèce, la crise et les suicides

La crise économique et financière en Grèce n’arrête pas de faire des dégâts. Le nombre de suicides et de meurtres a explosé, alors que le recours accru aux drogues augmente les cas de troubles mentaux chez les hommes.
Selon une étude qui vient d’être publiée, la principale cause de ces phénomènes est le chômage, dont le taux est passé de plus de 7% en 2008 à 22,6% en 2012. Une détresse sociale qui s’est exacerbée avec les sévères mesures d’austérité du gouvernement. Sous la pression des bailleurs de fonds, en particulier l’Union européenne et le FMI, Athènes a procédé à de brutales réductions des dépenses publiques dans les secteurs sociaux. Leur impact est terrible sur les couches les plus vulnérables, particulièrement dans le domaine de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *