Des bâtiments de guerre chinois au port d’Alger

Un détachement des forces maritimes chinoises en escale au Port d’Alger. Il est composé de deux frégates et d’un pétrolier-ravitailleur qui ont fait mardi matin, une escale de quatre jours, au port d’Alger. Il s’agit de la première escale du genre de bâtiments de guerre chinois dans les côtes algérienne. La présence des bâtiments de guerre chinois dans les eaux maritimes algériennes, vise selon une source militaire algérienne, à renforcer « la coopération militaire bilatérale entre les Forces navales algériennes et la marine chinoise ».
D’une longueur de 135 mètres, les deux frégates lance-missiles, « Huangshan F-570 » et « Hengyang F-568 » pèsent chacune, 41.000 tonnes à pleine charge, et transportent à bord 190 hommes d’équipage. Les frégates chinoises sont équipées notamment de six torpilles, de deux lance-roquettes et d’un hélicoptère.
L’armée algérienne est l’un des gros clients de l’industrie d’armement russe et il n’est pas exclu qu’elle chercherait à diversifier ses fournisseurs en armements en s’adressant aux fabricants chinois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *