Les présidents des parlements de l'UpM en conclave à Marseille

Les présidents des parlements de l’Union pour la Méditerranée (UpM) tiendront la semaine prochaine leur premier conclave à Marseille (Sud de la France).
Organisé à l’initiative du président du Parlement européen et président en exercice de l’Assemblée parlementaire de l’UpM, Martin Schulz, ce sommet prévu les 6 et 7 avril, sera la première rencontre de haut niveau depuis le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UpM tenu à Paris en 2008.
Ce sera l’occasion pour les présidents des parlements membres de l’UpM, a dit Schulz, de prouver qu’ils « sont prêts à combler le vide de leadership politique qui a marqué l’UpM ces dernières années ».
Ce sera aussi le premier rendez-vous politique régional de haut niveau à se tenir après les révolutions populaires ayant éclaté dans nombreux pays arabes.
Il s’agit pour les présidents des parlements, a soutenu Martin Schulz, de donner un coup d’accélérateur à la mise en œuvre des projets de l’UpM « à l’heure de bouleversements politiques et économiques régionaux majeurs ».
L’Union pour la Méditerranée, dont les fruits tardent encore à se faire sentir dans les pays membres, s’est assignée pour mission de consolider les liens entre les citoyens des deux rives de la Méditerranée et de répondre à leurs attentes communes. Pour ce faire, a souligné Schulz, l’UpM devrait aider les parlements de la région à être forts, efficaces et à l’écoute de leurs citoyens pour réussir le pari des transformations démocratiques en cours dans les pays méditerranéens.
Parallèlement aux travaux du sommet, aura lieu un forum qui sera organisé par la Fondation Anna Lindh du 4 au 7 avril à Marseille et qui réunira un millier de représentants de la société civile des pays de deux rives de la Méditerranée.
Les propositions et recommandations du forum seront soumises aux présidents des parlements qui soumettront à leur tour, leurs propres recommandations aux instances dirigeantes de l’UpM et aux gouvernements de leurs pays respectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *