Réchauffement égypto-iranien après une rupture de 33 ans

Les relations diplomatiques entre l’Iran et l’Egypte semblent entrer dans une phase de réchauffement après une rupture de près de 33 ans.
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad entame ce lundi, une visite officielle, la première d’un chef d’état iranien depuis 1979, en Egypte, où il doit conduire la délégation de son pays aux assises du 12ème Sommet islamique, mercredi et jeudi au Caire.
Téhéran avait rompu ses relations diplomatiques avec l’Egypte en 1980, au lendemain de la signature les accords de paix avec Israël, conclus en 1979 par le président égyptien de l’époque Anouar al-Sadate. Depuis cette date, les deux pays, membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), n’entretiennent pas de relations diplomatiques.
Ces dernières années, les rapports entre le Caire et Téhéran ont connu un certain réchauffement avec la reprise en octobre 2012, des vols directs entre le Caire et Téhéran, après 30 ans d’interruption.
A son départ de l’aéroport de Téhéran, Ahmadinejad a émis l’espoir que sa présente visite en Egypte, ouvrirait la voie à une reprise des relations entre les deux pays. « Je vais essayer d’ouvrir la voie au développement de la coopération entre l’Iran et l’Egypte », a-t-il dit.
Depuis l’arrivée au pouvoir des islamistes en Egypte, après la chute du régime de Hosni Moubarak en 2011, l’Iran a souhaité normaliser ses relations avec Le Caire, mais le nouveau pouvoir égyptien qui craint l’extension de l’influence du régime iranien dans la région, s’est montré jusqu’à présent prudent à ce sujet. En plus, cette normalisation subit une forte pression des Etats-Unis et indirectement d’Israël, qui accusent l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire.
Pourtant, en août dernier, le président islamiste égyptien Morsi avait ouvert le bal en se rendant à Téhéran, pour assister au sommet des pays non alignés. Il s’agissait de la première visite officielle en Iran d’un chef d’Etat égyptien depuis l’avènement de la république islamique en 1979.
Le président Ahmadinejad a été accueilli à son arrivée à l’aéroport du Caire par son homologue égyptien, Mohamed Morsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *