Le pétrole irakien transitera bientôt par le port jordanien d'Aqaba

L’Irak et la Jordanie ont convenu lundi de construire un oléoduc vers le port jordanien d’Aqaba pour assurer l’exportation du pétrole irakien, dont une partie sera destinée au marché jordanien. La nouvelle a été annoncée lundi, par le Premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki à l’occasion de sa visite à Amman, précisant que cela « mettrait fin au transport du pétrole brut par camions-citernes » entre les deux pays.
L’oléoduc permettra d’acheminer jusqu’au port jordanien d’Aqaba, un million de barils de pétrole brut par jour à partir des puits irakiens.
L’Irak a également accepté de mettre en application un accord conclu avec la Jordanie en 2009 et portant sur l’établissement d’une zone-franche entre les deux pays. Le gouvernement irakien se dit également prêt à augmenter la capacité de transport de ses gazoducs vers la Jordanie pour répondre aux besoins de la Jordanie en gaz naturel.
La Jordanie qui ne produit pratiquement pas de pétrole, importe de l’étranger 95 pc de ses besoins en hydrocarbures. Une hausse de 53 pc du prix du gaz domestique et de 12 pc de l’essence avait provoqué en novembre dernier, des manifestations de rue qui ont parfois dégénéré en actes de violence et de vandalisme.
Le sol irakien renferme des réserves prouvées de 143,1 milliards de barils de pétrole et 3.200 milliards de mètres cubes de gaz naturel. Il s’agit des plus importantes réserves de pétrole et de gaz naturel dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *