France : Juppé au chevet de l’UMP

L’UMP n’arrête pas de s’enfoncer dans la confusion après l’élection ratée de Jean-François Copé à la tête du premier parti de la droite française. La contestation tenace du camp de François Fillon a fini par remettre en question l’élection de Copé et d’appeler le ténor Alain Juppé à la rescousse. Après l’impasse du début de semaine, l’acceptation par les deux candidats d’une commission d’arbitrage présidée par Alain Juppé, laisse entrevoir un possible déblocage.

Tous les espoirs sont désormais fondés sur le fondateur de l’UMP. Alain Juppé qui n’est pas peu inquiet pour l’avenir politique de son parti à cause de cette confrontation d’ego, a imposé aux deux candidats « sa » commission qui rendra ses conclusions dans les 15 jours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *