L'Egypte manque de réserves en devises

L’Egypte frappe à toutes les portes y compris celle du Fonds Monétaire International (FMI) pour renflouer les caisses de l’Etat mises à vides par les événements ayant accompagné la chute de  l’ancien régime de Hosni Moubarak. Après avoir obtenu tout récemment du FMI, un prêt de 4,8 milliards de dollars auquel,

Le Caire a reçu une promesse d’aide la Turquie portant sur un montant de 2 milliards de dollars devant permettre à la Banque Centrale égyptienne (BCE) de renforcer ses réserves en devises étrangères et le financement de projets d’infrastructures.
Un accord dans ce sens, a précisé samedi le ministre égyptien des Finances, Momtaz Saeid, a été conclu entre les deux pays, lors d’une récente visite d’une délégation officielle égyptienne à Istanbul.
Les deux parties ont également convenu de renforcer leurs échanges commerciaux et d’augmenter les exportations égyptiennes vers la Turquie, a précisé le ministre.
De 36 milliards de dollars à fin 2010, les réserves en devises étrangères détenues par la BCE s’élevaient à 15,1 milliards de dollars à la fin du mois d’août dernier, en dépit d’une légère amélioration de 107 millions dollars enregistré depuis l’éclatement de la révolution du 25 janvier 2011.
Les réserves en devises de la Banque centrale égyptienne ont été renflouées par un premier versement de 500 millions dollars d’une autre aide de deux milliards de dollars promise par le Qatar sous forme d’un dépôt auprès de la BCE.
Par ailleurs, le Premier ministre qatari, Cheikh Hamad Ben Jassem a fait part, la semaine dernière, de l’intention de son pays d’investir en Egypte, 18 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.
La situation économique en Egypte, n’a cessé de s’aggraver depuis le début de la révolution égyptienne qui a entrainé la chute de l’ancien régime de Hosni Moubarak déchu. Les nouvelles autorités au Caire peinent à redresser la situation économique sur fond de chute drastique des recettes touristiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *