Israël : la brutalité d’un officier provoque un grand embarras

L’opération « Bienvenue en Palestine » a provoqué un grand embarras pour Israël, dont un officier a été filmé en train de brutaliser un militant pacifiste européen favorable aux droits des Palestiniens. L’armée israélienne a suspendu le lieutenant-colonel après la large diffusion sur Internet d’une vidéo montrant l’officier frapper au visage, avec son fusil-mitrailleur, un pacifiste européen montant à vélo.

La suspension du militaire indélicat n’a cependant pas atténué les protestations de centaines de pacifistes européens et l’indignation de millions d’internautes. Pour leur part, seuls quelques dizaines de pacifistes pro-Palestiniens ont pu entrer en Israël pour participer à l’opération « Bienvenue en Palestine ». L’opération organisée du 15 au 22 avril, pour la troisième année consécutive, dénonce l’occupation israélienne et le contrôle arbitraire par Israël de l’accès aux territoires Palestiniens. En effet, plusieurs centaines de participants qui comptaient prendre part à la semaine de protestation, ont été empêchés d’embarquer au départ dans les aéroports européens. A Paris, Londres, Genève et d’autres aéroports européens, les compagnies Air France, easyJet, Lufthansa et Turkish Airlines notamment, ont refusé l’embarquement de centaines de militants pro-palestiniens. Ce blocage a été décidé sur la base de listes de noms fournies par les autorités israéliennes. Tel-Aviv a en effet anticipé la crise en optant pour empêcher les militants d’embarquer au départ, plutôt que d’avoir à les affronter à leur arrivée à l’aéroport Ben Gourion. Au final, ce qu’Israël a revendiqué dimanche comme une victoire, en empêchant près de 1500 pacifistes de participer à l’opération « Bienvenue en Palestine », s’est transformé en une énorme confusion. A tel point que Benjamin Netanyahu, le premier ministre israélien, s’est vu obligé de condamner la violence inouïe et injustifiée de l’officier israélien contre un jeune pacifiste montant à bicyclette.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *