L’Espagne souhaite avoir un voisin stable et prospère

L’immigration clandestine, le trafic de drogue, la sécurité et la lutte anti-terrorisme au menu des discussions qu’a eues mardi à Rabat, le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diaz avec son homologue marocain, Mohand Laenser. Fernandez Diaz qui effectue depuis lundi, une visite de travail de deux jours au Maroc, a affirmé lors d’un point de presse conjoint avec Laenser, qu’il « n’existe pas un pays plus intéressant pour nous, que notre voisin marocain ».

Le gouvernement espagnol, a-t-il assuré, tient à avoir « un voisin prospère et stable ». Le ministre espagnol a en outre exprimé le ferme soutien de son pays au processus de réformes politiques et démocratiques, initié par le Maroc, assurant que ce dernier est devenu « un modèle à suivre pour le monde arabe et pour beaucoup d’autres pays ». Les entretiens des deux délégations, ont précisé Laenser et Diaz, se sont déroulés dans un climat « d’entente absolue et de volonté mutuelle de renforcer leur coopération dans tous les domaines d’intérêt commun ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *