ONU- Syrie : crimes contre l’humanité, mais pas d’intervention

Alors que le régime d’Assad continue de réprimer violemment l’insurrection dans plusieurs régions du Syrie, notamment la ville de Homs, l’ONU a accusé le régime syrien de commettre des « crimes contre l’humanité ». Des accusations rejetées par Damas qui voit dans la position occidentale un flagrant parti pris destiné à déstabiliser la Syrie.

D’autre part, la proposition de la Ligue arabe d’envoyer une force commune avec l’ONU, continue de diviser la communauté internationale. Moscou reste très réservée, estimant que l’envoi d’une force internationale exige au préalable l’instauration d’un cessez-le-feu. Du côté des capitales occidentales, la proposition n’enthousiasme pas beaucoup de monde. Les craintes de voir se rééditer le scénario libyen empêchent de nombreuses capitales d’opter pour une intervention. Entre-temps, le bombardement de la ville de Homs continue depuis une dizaine de jours, faisant des dizaines de morts, selon diverses sources.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *