Bruxelles débloque deux millions d'euros pour former les garde-côtes mauritaniens

L’Union Européenne a débloqué une enveloppe de deux millions d’euros pour le financement d’un programme de formation des garde-côtes mauritaniens. Ce cycle de formation, qui entre dans le cadre du projet de contrôle des frontières terrestres West Sahel, a été lancé dimanche à Nouadhibou, par le général N’diaga Dieng, chef d’état-major de la gendarmerie mauritanienne et le général Guerra de la Guardia Civil espagnole.

Le projet vise à contribuer au renforcement des capacités dans la gestion des flux migratoires des pays du Sahel ciblés par cette action; à savoir le Niger, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Pour les besoins de formation, la Guardia civil espagnole à offert à la gendarmerie mauritanienne un lot d’équipements comprenant des ordinateurs, des véhicules et motos tout terrain et des lunettes de vision nocturnes. Entre 2010 et 2011, la Mauritanie avait déjà reçu de Madrid un avion équipé de matériel de surveillance côtière, en plus d’un bâtiment de la marine équipé et des vedettes rapides.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *