Syrie : l’enlisement

La Syrie est-elle en train de s’enliser insensiblement vers la guerre civile ? Les deux attentats à la voiture piégée perpétrés vendredi à Damas font craindre le pire. Les 40 morts et les dizaines de blessés provoqués par les deux explosions illustrent l’intention manifeste de faire le plus grand nombre de victimes. Les deux attaques terroristes n’ont pas encore été revendiquées. Malgré l’empressement du régime de Bachar Al Assad à mettre en cause Al Qaida, les observateurs restent prudents.

Les tentatives de manipulation deviennent monnaie courante dans les situations de généralisation de la violence et de la répression. La Ligue arabe fonde de grands espoirs dans la mission d’observateurs, dont une partie est arrivée la veille à Damas, pour mettre en œuvre le plan arabe de sortie de crise. Une mission qui s’annonce particulièrement difficile au regard de la recrudescence des violences au cours des dernières semaines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *