Génocide arménien : le torchon brûle entre Paris et Ankara

La Turquie est très en colère contre la France. En cause, la question du génocide arménien. Après l’adoption jeudi par les députés français d’une proposition de loi sur la négation des génocides, qui pointe celui des Arméniens en 1915, Ankara a aussitôt rappelé son ambassadeur à Paris.
Irrité, le premier ministre turc, Recep Tayip Erdogan, a affirmé que ce vote « raciste » et « xénophobe » allait « ouvrir des plaies irréparables » entre la France et la Turquie. Joignant la parole aux actes, il a annoncé l’annulation de toutes les rencontres prévues entre les deux pays et l’interdiction de l’espace aérien et maritime de la Turquie aux avions de chasse et aux navires de guerre français. Face à ce début de tempête, plusieurs voix en France ont critiqué le vote.
D’autres, y compris dans la majorité, comptent sur le Sénat pour bloquer l’entrée en vigueur d’un texte qu’ils jugent inopportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *