Une manne de 5 milliards de dollars du CCG pour le Maroc et la Jordanie

Le Maroc et la Jordanie vont bénéficier d’une dotation de 5 milliards de dollars pour le financement de leurs projets de développement. Les chefs d’état des six pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) ont décidé mardi, la création d’un fonds de développement de 5 milliards de dollars pour la Jordanie et le Maroc. Dans un communiqué publié au terme de leur sommet annuel à Ryad, les riches monarchies pétrolières du CCG précisent que le nouveau fonds est destiné « à soutenir des projets de développement en Jordanie et au Maroc à hauteur de 2,5 milliards de dollars pour chaque pays ».

Les six pays du Golfe qui avaient invité en mai dernier les deux royaumes chérifien et hachémite à adhérer à leur organisation avant que certains membres ne se rétractent, ont par ailleurs convenu « d’étudier les domaines de coopération entre le CCG et ces deux pays » en vu de la mieux étoffer. Les nouvelles démarches des chefs d’état des six pays du CCG s’inscrivent dans le cadre du plan quinquennal de développement économique pour la Jordanie et le Maroc qui avait été débattu en septembre par le CCG. Le sommet de Ryad, apprend-on dans les coulisses, aurait également incité les états membres a augmenter le volume de leurs investissements au Maroc et en Jordanie, pour consolider les liens entre le CCG et les deux royaumes. La visite le 24 novembre dernier de l’Emir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, au Maroc a été couronnée par la signature d’un accord de partenariat portant sur la création de l’Autorité d’investissement touristique au Maroc (Wessal capital) doté d’un capital de départ de 20,8 milliards de dirhams (2 milliards d’euros). Alors que l’Union européenne, principal partenaire du royaume chérifien, peine encore à sortir de sa grave crise financière, le Maroc ne pouvait mieux espérer que d’avoir une manne de substitution pour maintenir son rythme de développement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *