Israël- Netanyahu : la fuite en avant

Après le feu vert définitif donné par les autorités israéliennes pour l’extension d’une colonie juive près de Bethléem, en Cisjordanie occupée, c’est au tour de l’accès à l’esplanade des Mosquées à Jérusalem d’être fermé. Deux décisions qui risquent d’embraser une nouvelle fois la région, menacent les palestiniens. L’Autorité Palestinienne a dénoncé des pratiques qui « visent à saper les efforts internationaux, en particulier ceux du Quartette, qui tente de ressusciter le processus de paix ».

Les négociations de paix ont été interrompues depuis plus d’un an à cause de la poursuite de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés. De son côté, Le mouvement islamiste Palestinien Hamas a estimé qu’il s’agissait d’une « déclaration de guerre religieuse contre les lieux saints musulmans à Jérusalem ». La partie orientale de la ville sainte, nommé Al Qods par les musulmans, est occupée par Israël depuis 1967.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *