La condamnation de Moshe Katsav confirmée en appel

La condamnation de l’ancien président israélien, Moshe Katsav à sept ans de prison ferme pour viole et agression sexuelle, a été confirmée en appel. La Cour suprême a confirmé ce jeudi le verdict déjà prononcé par un tribunal de première instance contre Moshe Katsav et a dit n’avoir aucune raison de revenir sur la peine de sept ans d’emprisonnement prononcée contre lui cette année. Les juges, lisant leur sentence à la suite d’un recours en appel, ont indiqué qu’ils approuvaient le verdict rendu par un panel de trois juges d’un tribunal en décembre dernier, ainsi qu’avec la peine prononcée en mars.

Moshe Katsav a été reconnu coupable d’avoir violé à deux reprises une collaboratrice alors qu’il était ministre dans les années 1990, et d’avoir malmené ou agressé sexuellement deux autres femmes qui travaillaient avec lui durant son mandat présidentiel de 2002 à 2007. Katsav qui comparaissait en état de liberté en attendant le jugement de la cour d’appel, sera bientôt enfermé en prison et devrait purger sa peine à compter du 7 décembre prochain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *