Israël-Egypte : le gazoduc de toutes les attaques

Depuis la chute de Hosni Moubarak, les attaques contre le gazoduc fournissant Israël en gaz Egyptien n’arrêtent pas. Mardi 27 septembre, le gazoduc a été attaqué pour la sixième fois en sept mois, causant l’interruption de l’approvisionnement.
Une mauvaise nouvelle pour Israël qui importe d’Egypte plus de 43% du gaz utilisé dans le pays. Des hommes armés circulant à bord d’un véhicule ont tiré contre les installations du gazoduc, près de la ville d’al-Arish, dans le nord de la péninsule du Sinaï, déclenchant un incendie. Ces attaques préoccupent d’autant plus les israéliens que l’accord pour la fourniture de gaz est de plus en plus dénoncé par les Egyptiens. Ces derniers, depuis le renversement de Moubarak, le jugent trop favorable à Israël. Certains groupes islamistes exigent tout simplement l’arrêt des livraisons à Israël. Ceci, dans un contexte plombé par la mort, le 8 août dernier, de cinq gardes frontières égyptiens, tués par des militaires israéliens. En Egypte, on n’hésite plus à dénoncer même le traité de paix égypto-israélien de 1979. Le premier ministre Essam Charaf, avait indiqué récemment que le traité de paix n’était « pas quelque chose de sacré et peut subir des changements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *