L’open sky en Tunisie pour plus tard

Initialement prévu en novembre prochain, la date d’ouverture du ciel tunisien aux compagnies aériennes européennes sera ajournée en raison de la conjoncture économique actuelle qui offre peu de chances aux compagnies tunisiennes de faire face à la concurrence surtout des compagnies pratiquant le Low Cost.

« Les accords d’Open Sky entre la Tunisie et l’Union Européenne ne seront pas mis en place cette année comme prévu », a précisé le ministre tunisien du Transport, Salem Miladi. La conjoncture actuelle maquée notamment par la hausse des prix du carburant et les révolutions arabes, a-t-il expliqué, empêchait l’ouverture du ciel tunisien. Déjà au début de l’année 2011, Tunisair accusait une baisse de 26% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière (près de 27 millions d’euros). Les autres transporteurs ne sont pas eux aussi bien lotis avec une régression de 15% (763.000 euros) pour Tunisair Express (l’ancienne Sevenair) et de 55% (21,7 millions d’euros) pour Nouvelair. Les compagnies tunisiennes devraient auparavant, baisser leurs charges pour être compétitives au niveau du prix du billet d’avion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *