Arrestation de faux policiers ciblant les immigrés maghrébins sur les autoroutes espagnoles

Des Iraniens établis en Espagne ont trouvé un moyen ingénieux pour subtiliser de l’argent et des objets de valeurs à des immigrés maghrébins.  C’est un réseau d’une vingtaine de membres, tous de nationalité iranienne, qui se déguisaient en faux policiers pour racketter les immigrés à leur passage sur les autoroutes espagnoles. Le réseau, composé de 20 membres, tous de nationalité Iranienne, a été démantelé le 28 juillet dernier, a indiqué le ministère espagnol de l’Intérieur.

Les membres de la bande qui se faisaient passer pour des agents des forces de sécurité espagnoles pour voler leurs victimes, ajoute la même source, choisissaient leurs victimes parmi les ressortissants maghrébins résidant dans le Nord de l’Europe, qui transitent par l’Espagne pour rejoindre leur pays d’origine. Elle s’activait au niveau des autoroutes A-1 et A-4, principales voies utilisées pour arriver jusqu’aux ports Espagnols assurant une liaison avec l’Afrique du Nord, ainsi qu’au niveau de deux importantes voies routières de Madrid : la M-30 et la M-40.
Les faux policiers interceptaient particulièrement les véhicules avec enfants et personnes âgées pour être sûrs de ne rencontrer aucune résistance, faisant croire à leurs victimes qu’ils procédaient à un contrôle policier de lutte contre le trafic de drogue. Ils mettaient à profit le moment de la fouille du véhicule pour mettre la main sur l’argent et les objets de valeur qui s’y trouvaient.
Le réseau des racketteurs a déjà à son actif, une cinquantaine de vols avec violence et intimidation, indique la même source, précisant que ses membres seront poursuivis pour « usurpation de fonctions publiques »,  » falsification de documents » et « appartenance à une organisation criminelle ».
Les perquisitions dans les domiciles des prévenus à Jaén, Guadalajara, Azuqueca de Henares et Villanueva de la Torre, ont permis la saisie de 19 véhicules utilisés dans les opérations de racket. Plusieurs insignes de la police, des dizaines de bijoux et de montres, un grand nombre de portefeuilles, ainsi que des quantités de billets de banque en devises (dollars, livres sterling et Euro) ont été également saisis. Durant la saison estivale, les immigrés maghrébins particulièrement marocains résidant en Europe, se plaignent souvent d’être victimes de vols au niveau des aires de repos et des autoroutes reliant le Nord et le Sud de l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *