L’armée de l’air marocaine reçoit le premier lot de sa commande des F-16

Quatre des 24 avions de combat F-16 Block 52, commandés en 2008, par l’armée marocaine au constructeur Lockheed Martin, ont quitté ce lundi, le tarmac de Fort Worth au Texas à destination de la base de Ben Guérir (57 Km au nord  de Marrakech). Ainsi, le Maroc devient à partir de cette semaine, le 25ème pays dans le monde, à posséder des appareils de ce type.

Aux commandes des F-16 se trouvaient  4 pilotes marocains qui ont achevé en juin dernier, 15 mois d’instruction à la « 162e Fighter Wing » (Unité de formation à la base aérienne de Tucson en Arizona aux Etats-Unis). Durant leur stage, les quatre officiers des FRA qui pilotaient déjà les F-5, effectuaient en moyenne trois sorties par semaine, accumulant ainsi 150 heures de vols chacun. Une fois au Maroc, ils seront responsables de la formation de futurs pilotes pour les avions F-16 et contribueront à la gestion de ces appareils à la base aérienne de Ben Guérir.
Six autres pilotes des Forces Royales Air (FRA) suivent encore jusqu’à septembre prochain, leur formation à la base aérienne de Tucson.
«Nous sommes en train de moderniser notre flotte et nous avons choisi le F-16, non seulement parce qu’il est un avion de grande qualité, mais aussi en raison des relations étroites que nous entretenons avec les Etats-Unis », a déclaré un haut gradé de l’armée de l’air marocaine.
A Marrakech une grande réception est prévue pour ce jeudi, pour fêter la livraison des quatre F-16 aux Forces Royales Air. Elle sera ponctuée d’un point de presse devant être tenu le jour même dans la ville ocre, par le Général Margaret Woodward, commandant du 17th Air Force et de l’US Air Force Africa. Celle-ci qui pilote actuellement la campagne des frappes aériennes dans le cadre de l’opération « Odyssey Dawn » que mènent les forces alliées de l’Otan en Libye, sera accompagnée par l’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Samuel Kaplan.
Le marché conclu en 2008 entre le Maroc et les Etats-Unis prévoit la livraison de 24 avions F16 ainsi que divers systèmes et armements, pour un coût global estimé à plus de 2,5 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *