Gaza- Israël : les ennuis se multiplient pour la flottille humanitaire

Les participants à la « flottille de la liberté » pour Gaza ne désarment pas. Malgré les menaces israéliennes, la flottille humanitaire compte plus que jamais appareiller. La dizaine de bateaux doivent quitter la Grèce pour apporter de l’aide humanitaire au territoire palestinien soumis depuis cinq ans à un blocus unilatéral d’Israël.

Cette flottille d’une dizaine de bateaux de 22 nationalités, est la deuxième tentative de briser le blocus, après celle de mai 2010. L’armée israélienne avait alors attaqué un bateau turc, tuant neuf militants humanitaires. Cette fois aussi, l’armée israélienne a annoncé qu’elle empêchera la flottille d’atteindre le port palestinien de Gaza. Signe inquiétant des obstacles qui attendent les humanitaires internationaux, un de leurs bateaux a été saboté. Des militants grecs et suédois faisant partie du voyage humanitaire, ont posté sur YouTube des images montrant les dégâts causés aux hélices du bateau. Autres ennuis, trois bateaux chargés de l’aide humanitaire n’ont pas encore été autorisés à quitter le port grec du Pirée. Une association israélienne a pointé la vétusté des bateaux, obligeant les autorités Grecques à procéder à des contrôles fastidieux des navires.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *