L’UpM a enfin un nouveau secrétaire général

L’Union pour la Méditerranée (UpM) a enfin un nouveau secrétaire général après un vide de près de quatre mois. Ce poste resté vacant depuis la démission, fin janvier dernier, du Jordanien Ahmed Massa’deh, a été attribué ce mercredi, par consensus à Youssef Amrani, Secrétaire général du ministère marocain des affaires étrangères et de la coopération.

La nomination du diplomate marocain par les représentants des 40 pays des deux rives de la Méditerranée membres de l’UpM, était attendue puisque sa candidature bénéficiait du soutien français et espagnol et celui de la Ligue des Etats Arabes. Cette nomination devrait donner, selon le journal Espagnol « El Pais », une nouvelle impulsion à cette jeune union et la faire sortir de la léthargie dans laquelle il s’est enlisée depuis sa création le 13 juillet 2008. Youssef Amrani devra prendre ses fonctions le 1er juillet au Palais de Pedralbes à Barcelone (Nord Est de l’Espagne), où siège le secrétariat général de l’UpM, une organisation de coopération euro-méditerranéenne co-présidée par la France et l’Egypte. Youssef Amrani est un diplomate de carrière qui a occupé plusieurs fonctions, du numéro deux au ministère marocain des Affaires étrangères à celui d’ambassadeur dans trois pays Latino-américains. Des sources diplomatiques mettent en évidence, dans son curriculum vitae, le fait d’avoir présidé le comité de négociation de l’accord de partenariat entre le Maroc et l’Union européenne. Un projet cher au président français Nicolas Sarkozy, l’UpM regroupe une quarantaine de pays membres, dont les pays de l’Union européenne, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée. En développant des projets concrets dans divers domaines, tels l’énergie, l’environnement, les transports, la culture et l’éducation, l’UpM ambitionne de relancer la coopération euro-méditerranéenne lancée en 1995 à Barcelone. Au niveau institutionnel, l’Union est toujours co-présidée, depuis sa création, par la France et l’Egypte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *