Mahmoud Abbas à Paris, à la quête d’une reconnaissance d’un Etat palestinien

Les négociations de paix avec Israël étant dans l’impasse, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas s’est rendu à Paris, pour « demander conseil » à son homologue français Nicolas Sarkozy, sur les démarches à suivre en vue d’obtenir la reconnaissance d’un Etat de Palestine par l’Union Européenne.
Il demandera aussi le soutien français pour l’admission de la Palestine en tant qu’Etat à part entière au sein de l’ONU. Mahmoud Abbas devrait être reçu jeudi 21 avril à l’Elysée, par le président Nicolas Sarkozy, pour des entretiens axés sur le processus de paix au Proche-Orient, la coopération bilatérale et les principales questions régionales.

Les dirigeants des deux pays, auront l’occasion d’évoquer, selon la porte-parole adjointe du Quai d’Orsay, Christine Fages, les modalités d’une possibles reprise du processus de paix au Proche-Orient, ainsi que les perspectives de la prochaine Conférence des donateurs pour l’Etat de Palestine, que « la France souhaite organiser au mois de juin prochain », afin de poursuivre, avec l’ensemble de la communauté internationale, sa politique de soutien actif à la mise en place des institutions du futur Etat palestinien.
Elle a rappelé, à cet égard, la position « constante » de la France qui considère les Palestiniens « plus que jamais prêts à établir un Etat et à le gérer d’une façon crédible et pacifique ». La création de l’Etat de Palestine, ajoute-t-elle, est jugée indispensable pour « parvenir à une paix durable en répondant aux aspirations nationales légitimes du peuple palestinien comme au besoin de sécurité de l’Etat d’Israël ».
A l’instar de plusieurs pays d’Amérique latine, la France semble en effet prédisposée à proclamer d’ici le mois d’octobre, une reconnaissance unilatérale du futur Etat palestinien. « C’est une question à laquelle il faut réfléchir et à laquelle nous réfléchissons», a déclaré le chef de la diplomatie française, Alain Juppé. La communauté internationale, a-t-il dit, s’est fixée comme objectif la création de l’Etat palestinien à l’automne, à l’occasion de la tenue de la prochaine Assemblée générale des Nations unies à New York.
La Palestine est déjà reconnue comme État par une centaine de pays depuis la proclamation en 1988 de la « déclaration d’indépendance » par les autorités palestiniennes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *