Libye : La mission des forces armées espagnoles prorogée de deux mois

L’Espagne proroge de deux mois la participation de son armée aux côtés des forces de la coalition internationale chargée de faire respecter la zone d’exclusion aérienne au-dessus la Libye et de protéger les populations civiles libyennes contre les violences armées. La ministre espagnole de la Défense, Carme Chacon, a sollicité et obtenu mardi, sans grandes difficultés du Parlement, la prolongation de cette mission en Libye à cause de l' »absence d’une solution immédiate » dans ce pays.

En vertu de la loi espagnole, le Parlement doit se prononcer sur tout engagement de l’armée espagnole à l’étranger. « En raison de l’absence d’une solution immédiate en Libye », le maintien de la zone d’exclusion s’avère « nécessaire », a soutenu Chacon devant le Congrès des députés (Chambre basse du Parlement espagnol). Tout en qualifiant l’engagement militaire espagnol en Libye de « légitime » et « solidaire », Chacon a néanmoins affirmé que le conflit en Libye « n’a pas besoin seulement d’une solution strictement militaire », mais exige le recours à d’autres voies politiques et diplomatiques pour parvenir à une paix durable. Elle a, en outre, noté que les opérations aériennes et maritimes menées par les forces militaires espagnoles nécessiteront quelque 45 millions d’euros. Le Parlement espagnol avait répondu favorablement, en mars dernier, à la demande de participation des forces militaires espagnoles à l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus la Libye. Outre les deux bases militaires qu’elle met à la disposition des forces de l’OTAN, l’Espagne participe à aux patrouilles aériennes avec quatre chasseurs F-18 et un Boeing 707 de ravitaillement en vol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *