Tunisie: les "snipers" bientôt devant la justice

Deux mois après la chute du régime autocratique de l’ex-président Ben Ali le 14 janvier, les autorités tunisiennes ont commencé à lever le voile sur le dossier des meurtres commis par des « snipers ». Les enquêtes judiciaires ouvertes ont permis l’identification d’un bon nombre des auteurs de ces crimes qui seront bientôt traduits en justice.

En pleine révolte populaire contre le régime de Ben Ali, des tireurs isolés ont, pendant des semaines, semé la terreur à Tunis et dans plusieurs villes du pays en tirant à bout portant sur des manifestants. Les tribunaux tunisiens ont été saisis de 192 affaires d’assassinat de Tunisiens par des francs tireurs lors du soulèvement du peuple tunisien. Plusieurs agents de sécurité fidèles au clan Ben Ali, sont soupçonnés d’être impliqués dans ces meurtres et font l’objet d’un mandat d’amener. Un grand nombre des 200 morts recensés lors des émeutes, est attribué à l’appareil policier du président déchu. Depuis, les familles et proches des victimes ne cessent de réclamer justice.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *