Sonatrach pourrait être obligée de payer 3 milliards de dollars à l’américain Anadarko

Sonatrach, la société algérienne d’hydrocarbures pourrait bientôt être obligée de payer quelque 3 milliards de dollars au groupe américain Anadarko, présent en Algérie depuis 1989. En cause, un litige sur le paiement de la taxe sur les « superprofits ». La taxe a été introduite par une loi de 2006 sur les profits exceptionnels réalisés par les sociétés étrangères opérant dans le secteur des hydrocarbures en Algérie.

L’arbitrage international devrait avoir lieu en juin à Paris et Anadarko est assuré d’avoir gain de cause, selon des câbles révélés par Wikileaks et reproduits par le Financial Times. Anadarko, la plus importante compagnie parmi les producteurs étrangers de pétrole en Algérie, craint que la Sonatrach refuse de payer. Dans ce cas, elle envisage de saisir des biens de la société nationale algérienne à l’étranger, précise le FT. Un arbitrage favorable à Anadarko viendrait alourdir le bilan de la Sonatrach, déjà entaché par des scandales de corruption et de détournements qui remontent à plusieurs années.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *