Tunisie: le ministre de l'intérieur démis de ses fonctions

Sur fonds des émeutes sociales qui se poursuivent en Tunisie et qui ont fait plus d’une vingtaine de morts et des centaines de blessés et d’arrestations parmi les jeunes manifestants, le ministre de l’intérieur Rafik Belhaj Kacem vient de payer les pots cassés. Il a été limogé ce mercredi par le Président Zine El Abidine Benali.

Le portefeuille très sensible du ministère de l’intérieur et des affaires locales a été confié à Ahmed Boufria. Dans un geste d’apaisement le chef de l’Etat tunisien a également décidé la relaxation de toutes les personnes détenues dans le cadre de ces incidents. Néanmoins ceux dont l’implication dans les actes de pillage et de vandalisme est avérée, seront maintenus en détention, a tenu à préciser le premier ministre Mohamed Ghannouchi. Le président Ben Ali a également ordonné la mise sur pied de deux commissions, dont une sera chargée d’enquêter sur les abus qui auraient entaché les interventions des forces de l’ordre contre les manifestants. La seconde aura pour mission de se pencher sur les affaires de corruption, de prévarication et les erreurs commises par certains responsables. Un dernier bilan officiel des émeutes fait état de 21 morts et plusieurs blessés parmi les manifestants et les forces de l’ordre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *