A Nouakchott on parle d’un accord de libre échange avec le Maroc

L’idée de conclure un accord de libre échange entre le Maroc et la Mauritanie a fait l’unanimité lors d’un symposium sur les relations commerciales entre les deux pays qui a débuté le 6 décembre à Nouakchott.

Pour optimiser le cadre des échanges commerciaux bilatéraux, devenu obsolète, Il n’y a pas mieux qu’un accord de libre-échange susceptible de relancer sensiblement ces échanges, selon le ministre marocain du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz. Pêche, industrie, agriculture, tourisme, électricité, commerce sont les grands axes que la Mauritanie souhaite développer en partenariat avec le Maroc. De son côté, Rabat veut aller le plus loin possible dans ses relations commerciales avec Nouakchott et investir dans le long terme les filières les plus rentables : télécommunications, pharmacie, électricité, industries et pêche. Les deux parties sont convaincues de l’intérêt partagé de développer les opportunités d’investissements et de sceller des partenariats durables. Pour le président du patronat mauritanien, Ahmed Baba Azizi, la Mauritanie est un vaste chantier avec des opportunités d’investissement inimaginables. Une réalité qui n’échappe pas aux investisseurs et chefs d’entreprises marocains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *