Terrorisme : Le concours du Maroc sollicité par l’Otan

NatoLa guerre livrée aux terroristes ne se limite pas à l’espace terrestre, mais elle s’étend également à l’espace aérien comme à l’espace maritime. Le Maroc, premier pays du pourtour méditerranéen à bénéficier du Statut avancé, est à ce titre, l’un des partenaires privilégiés des institutions européennes, dont l’Organisation du Traité de l’Atlantic Nord (OTAN).

Le port de Casablanca s’apprête à accueillir du 16 au 19 septembre, une flottille de cinq navires du 2ème Groupe maritime permanent de l’Otan, connu sous l’appellation de SNMG2 (Standing NATO Maritime Group 2).
La visite de la flottille nord-atlantique vient conforter les relations déjà excellentes qui existent entre le Maroc et l’organisation nord-atlantique dans le cadre du Programme de Dialogue méditerranéen de l’Otan, initié en 1994. Lequel programme vise la réalisation de l’interopérabilité et la réforme du secteur de la défense et la contribution à la lutte contre le terrorisme, précise-t-on de source nord-atlantique. Selon Michiel B. Hijmans, commandant néerlandais du 2ème groupe maritime permanent de l’OTAN le programme de cette visite, sera étayé par une formation conjointe entre la Force de l’Otan et des unités de la marine marocaine.
Le commandement des unités de l’Otan saisira aussi cette opportunité pour raffermir davantage la coopération avec les autorités civiles et militaires marocaines notamment dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, indiquent les responsables de l’Otan.
Le SNNMG2 participe régulièrement à l’opération Active Endeavour, une opération contre le terrorisme à l’échelle méditerranéenne conduite par les unités de l’Otan. Depuis 2001, des frégates, sous-marins et appareils de reconnaissance mis à la disposition de l’Otan par les pays membres, patrouillent régulièrement dans toute la Méditerranée pour déjouer et décourager toute attaque terroriste et les actes de piraterie maritime dans le golfe d’Aden. Les unités maritimes de l’Otan procèdent aussi à des opérations de déminage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *