La mine d’or Tasiast Mauritania LSA cédée à 7 milliards d’USD

La mine d’or Tasiast Mauritania LSA cédée à 7 milliards d’USDLa prometteuse mine d’or mauritanienne Tasiast située sur l’axe Nouakchott-Nouadhibou, passe dans le cadre d’une fusion-acquisition, des mains de la société aurifère canadienne Red Back Mining, à celles d’une autre canadienne Kinross Gold Corp. Kinross, 3ème producteur d’or au Canada derrière le numéro un mondial Barrick Gold et le groupe Goldcorp, va racheter les 90,7% d’actions de son compatriote Red Back Mining, pour un montant de 7,1 milliards de dollars américains, payable en actions.

Kinross, détiendra 63% du futur ensemble, contre 37% pour les actionnaires de Red Back.
L’action Red Back a été valorisée à 29,80 USD, soit une prime d’environ 21% par rapport au cours moyen du titre dans les 20 derniers jours de juillet, à la Bourse de Toronto. Cette transaction la plus importante, jamais réalisée en Mauritanie, offre à Kinross l’opportunité de rejoindre les rangs des grands producteurs aurifères dans le monde.
Sa production annuelle oscillera entre 2,6 et 2,7 millions d’onces d’or (79,5 à 82,6 tonnes) en 2010, contre les 7,6 à 8 millions d’onces d’or que Barrick Gold, prévoit d’extraire en 2010 dans ses 26 mines. Les analystes estiment que la production d’or de la société fusionnée atteindra approximativement 3,9 millions d’onces d’ici à 2015. Tasiast est une mine d’or à ciel ouvert qui a changé de mains à plusieurs reprises depuis sa mise en exploitation. Après de premières études menées par l’Office Mauritanien de Recherches Géologiques (OMRG) dans les années 90, le groupe australien Normandy Minning a acquis la mine et réalisé les études préliminaires de faisabilité avant de la céder à Srata Mining. Le gisement passera ensuite par Midas gold Plc, Géomaque et finira chez Rio Narcea Gold Mines, qui mit en place la société Tasiast Mauritanie Limited. Rio Narcéa fut peu après, englouti au cours d’une OPA amicale par Lundin Mining pour la somme de 225 millions de dollars. Celle-ci la revendra quelques jours plus tard, à Red Back Mining, en réalisant au passage, une plue value de 42,5 millions de dollars. La question que se posent les Mauritanien est de savoir combien toucherait leur pays dans de pareilles transactions ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *