Italie: réussite des tests véhicules sans conducteurs

Des ingénieurs italiens viennent d’entamer une odyssée expérimentale de trois mois présentée comme le plus long voyage jamais accompli par des véhicules sans conducteur: 13.000 kilomètres entre l’Italie et la Chine, visant à tester les limites d’une technologie automobile futuriste.Parties mardi de Parme, deux camionnettes électriques orange, munies de scanners laser et de caméras opérant de concert pour éviter les obstacles, devront notamment braver la circulation de Moscou, la chaleur estivale de la Sibérie et le froid vif du désert de Gobi avant l’arrivée finale prévue à Shanghaï fin octobre. Les véhicules rouleront sans chauffeur, mais un technicien à l’intérieur se tiendra prêt à en prendre le contrôle pour parer à toute urgence.L’objectif est de « mettre à l’épreuve nos systèmes pour voir s’ils peuvent fonctionner dans un environnement réel, avec (…) des inconscients qui traversent la route devant vous ou un véhicule qui vous fait une queue de poisson », explique le chef du projet Alberto Broggi. Il s’agit également de déterminer précisément les situations dans lesquelles la technologie est inopérante et de la peaufiner en utilisant les données qui seront collectées durant le voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *