Algérie: 100 millions d'euros pour pallier le manque de médicaments

L’Etat algérien va dégager quelque 100 millions d’euros pour pallier le manque d’une quarantaine de médicaments indisponibles actuellement sur le marché, a affirmé lundi le ministre de la Santé Djamel Ould Abbes, cité par l’agence APS.Dix milliards de dinars (environ 100 millions d’euros) pourront être retirés auprès notamment de la Banque nationale algérienne (BNA) par la pharmacie centrale pour l’acquisition immédiate de ces médicaments, a précisé M. Ould Abbes.Le ministre s’est engagé à assurer les médicaments manquants avant le mois du Ramadan, qui commencera vers le 10 août, selon APS.M. Ould Abbes a précisé que cette pénurie concernait une quarantaine de médicaments « sur les 5400 commercialisés sur le marché algérien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *