Qui contrôle les télécoms au Liban ?

Sur fond de guerre médiatique et d’influence entre le Hezbollah et l’état Hébreux, de nouvelles accusations d’espionnage viennent jeter encore plus le trouble sur une situation déjà inextricable. En direct à la télévision « Al Manar » (appartenant au mouvement), le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé Israël d’avoir infiltré les  télécoms libanais à tous les niveaux, et d’instrumentaliser les rapports issus de ces derniers pour orienter l’enquête sur l’assassinat de l’ex-premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.ainsi, trois espions présumés ont été arrêtés lors des dernières semaines, accusés d’avoir manipulés les fichiers télécoms, notamment ceux de l’opérateur Alpha.

Or, pour le  Hezbollah, une condamnation du mouvement par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), en charge de l’enquête sur le meurtre de Hariri, signifierait une levée de boucliers internationale synonyme d’ « excommunication » médiatique du mouvement, et son repositionnement comme organisation terroriste. De surcroit, impliquer le Hezbollah dans l’assassinat de Hariri signifierait porter un coup majeur au mouvement vis-à-vis de l’opinion publique libanaise et des supporters du mouvement. Reste que la question des motivations potentielle pour le Hezbollah est ténue : pourquoi le mouvement  aurait il voulu éliminer Rafik Hariri, au risque de se voir exposé et mis en danger par un assassinat-du reste-inutile ? Également, pourquoi Nasrallah, en  fin stratège des médias, a t-il choisi de mener cette attaque frontale contre Israël alors que le TSL ne devrait pas tarder à livrer une première partie de ses conclusions. Il est fort probable que ces dernières accusent avec force le Hezbollah, raison pour laquelle Hassan Nasrallah a voulu lancer une de ses attaques médiatiques « préventives », technique dont il s’est fait le spécialiste depuis quelques années. Il ne faut cependant pas mésestimer la capacité du Hezbollah à adresser un double message aux israéliens en se positionnant sur le terrain de l’espionnage effectué par l’Etat Hébreu : si vous continuez à tenter de mettre en cause le Hezbollah dans l’assassinat de Rafik Hariri, nous serons impitoyables avec vos agents…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *