Libye : Le Parlement ajourne les législatives d’un mois

Libye : Le Parlement ajourne les législatives d’un mois

Le Parlement libyen a annoncé la modification de l’agenda des élections présidentielle et législatives visant à mettre un terme au chaos dans ce pays maghrébin. 

En clair, les législatives en Libye qui étaient prévues en concomitance avec la présidentielle le 24 décembre, sont reportées à fin janvier 2022, soit un mois après le scrutin présidentiel, qui aura toujours lieu le 24 décembre prochain, a déclaré mardi le porte-parole du Parlement libyen, Abdallah Bilheq, lors d’un point de presse retransmis depuis Tobrouk, le siège de la Chambre des représentants.

D’après Bilheq, l’ajournement des législatives, est dû au caractère prioritaire de l’élection présidentielle. «Ces dernières années, le pays n’est pas parvenu à se stabiliser à travers le système parlementaire …, pour la Chambre des représentants, il était nécessaire d’organiser les élections présidentielles dans les plus brefs délais», a expliqué le porte-parole.

Le Parlement libyen a voté lundi la loi encadrant les élections législatives. Trois semaines auparavant, la même instance avait adopté une disposition légale controversée régissant le volet présidentiel du scrutin. 

Le Haut Conseil d’Etat libyen (HCE), qui constitue le Sénat de ce pays maghrébin, n’a pas encore fait de commentaire sur l’annonce de la Chambre des représentants. 

Néanmoins, cette instance basée à Tripoli, avait d’ores et déjà déclaré mardi s’être opposée à la loi électorale votée lundi au niveau de la chambre des représentants, déplorant ne pas avoir été consultée.

 Le HCE avait aussi rejeté le texte encadrant l’élection présidentielle, l’estimant, taillé sur mesure pour la candidature du maréchal dissident Khalifa Haftar.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *