L’Allemagne plonge dans l’incertitude après les législatives

L’Allemagne plonge dans l’incertitude après les législatives

Le SPD est arrivé de justesse en tête dimanche lors des élections législatives marquant la fin du long règne de la chancelière Angela Merkel. Malgré tout, le pays est loin d’être fixé sur le devenir du paysage postélectoral.
Les manœuvres visant à constituer le prochain gouvernement allemand suite aux législatives s’annoncent d’ores et déjà difficiles étant donné que le SPD se dit vainqueur du scrutin au moment où l’alliance CDU-CSU revendique la direction du gouvernement.
A partir de ce lundi, les bureaux dirigeants des différentes formations politiques pouvant prendre part à la future coalition gouvernementale vont se rencontrer dans la capitale allemande, Berlin, et devraient se prononcer sur les alliances qu’elles peuvent contracter.
D’après les résultats officiels provisoires proclamés par la commission électorale, les sociaux-démocrates ont été crédités de 25,7 % des suffrages exprimés, soit un peu plus que les conservateurs, qui enregistrent le score historiquement faible de 24,1 %.
Pour rappel, jamais la coalition CDU-CSU n’avait fait moins de 30 % lors des précédentes élections législatives. C’est donc une sévère déconvenue pour la famille politique de Mme Merkel qui ne va pas tarder à annoncer officiellement son retrait de la scène politique.
Outre-Rhin, c’est l’électorat qui choisit les députés qui sont habilités à élire le chef du gouvernement après constitution de la majorité. Celle-ci est difficile à former étant donné qu’elle doit comporter trois formations politiques en raison d’un éparpillement des voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *