La RDC réévalue ses contrats miniers

La RDC réévalue ses contrats miniers

La République démocratique du Congo (RDC), va réévaluer son actionnariat dans l’important projet minier Tenke Fungurume Mining (TFM) SA, première étape d’une volonté affirmée de Kinshasa de réviser l’ensemble des contrats minier du pays.

Une Commission ad hoc a été mise en place dans cette optique par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, avec comme mission de «clarification des données relatives aux ressources minières et d’évaluation de l’actionnariat de la Gécamines dans le projet minier Tenke Fungurume Mining (TFM) SA».

La Gécamines SA, entreprise minière publique congolaise dont l’Etat est l’unique actionnaire, détient quelque 20% de la mine de cuivre et de cobalt TFM, qui a pour actionnaire principal, le groupe chinois China Molybdenum.

Kinshasa demande à sa Commission ad hoc de «déterminer et évaluer la valeur des ressources minérales, des réserves minières prouvées et probables définies à ce jour par les travaux d’exploitation réalisés par TFM SA, afin de permettre à la Gécamines SA et, par ricochet, à l’Etat congolais, de rentrer équitablement dans ses droits », explique un communiqué du Cabinet de la Présidence congolaise. Le texte autorise la Commission à recourir «à tout autre moyen, notamment une expertise internationale et aux nouvelles technologies (…), en cas de besoin ou obstacle à l’exercice de sa mission».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *