La France met fin à l’opération Barkhane au Sahel

La France met fin à l’opération Barkhane au Sahel

Le président français, Emmanuel Macron a annoncé jeudi, «la fin de l’opération Barkhane en tant qu’opération extérieure» (opex) au Sahel, lors d’une conférence de presse consacrée aux sujets internationaux à l’occasion du sommet du G7 qui se tient du 11 au 13 juin au Royaume-Uni et du sommet de l’OTAN prévu le 14 juin à Bruxelles. 

Selon Emmanuel Macron, la forme de la présence militaire française sous forme d’opération extérieure n’est plus adaptée à la réalité des combats. Le président français n’a pas donné de date, ni détaillé les réductions d’effectifs, expliquant qu’il communiquera de nouveau sur le sujet à la fin du mois. Mais, selon certaines sources, les effectifs pourraient être réduits de moitié d’ici deux ans. 

La décision de mettre fin à «Barkhane», la plus longue et plus coûteuse opération militaire française à l’étranger depuis la Seconde Guerre mondiale, a été prise lors d’un conseil de défense restreint tenu ce mercredi 9 juin. Elle s’inscrit dans la volonté politique déjà esquissée par le chef de l’Etat français en début d’année de réduire à moyen terme la présence militaire française dans la zone du Sahel en Afrique subsahraienne. 

Paris compte quelque 5.100 militaires déployés dans onze bases militaires dont six au Mali, pour combattre les djihadistes affiliés au groupe Etat islamique (EI) et à Al-Qaïda, et apporter un soutien de taille aux armées des Etats du Sahel qui peinent à les combattre par leurs propres moyens. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *