Soupçonnée de plagiat, la ministre allemande de la Famille démissionne

Soupçonnée de plagiat, la ministre allemande de la Famille démissionne

La ministre allemande de la Famille, des Personnes âgées et de la Jeunesse, Franziska Giffey (SPD), a présenté mercredi lors du conseil des ministres, sa démission à cause de soupçons persistants de plagiat sur sa thèse de doctorat.

«J’accepte cette décision pour laquelle j’ai un grand respect mais un regret tout aussi grand», a réagi la chancelière Angela Merkel au cours d’une allocution à l’occasion d’une conférence sur la recherche. 

La chancelière allemande en a profité pour exprimer, «de tout cœur», sa gratitude à l’égard de Mme Giffey pour sa «très bonne collaboration» dans le cadre de la coalition gouvernementale. 

De son côté, le SPD a précisé que la ministre allemande de la Justice, Christine Lambrecht, s’occupera de ce portefeuille jusqu’aux élections législatives du 26 septembre prochain.

Pour rappel, Franziska Giffey fait l’objet depuis 2019, de ces soupçons de plagiat. « Des discussions ont réapparu ces derniers jours concernant ma thèse (de doctorat) datant de l’année 2010 », a-t-elle indiqué dans une déclaration. 

Répétant l’avoir rédigée « en toute bonne foi » et bien que sa vérification ne soit pas arrivée à son terme, la désormais ex-ministre allemande de la Famille a décidé de tirer « les conséquences » de cette affaire « persistante et pesante » en se rendant le tablier.

Néanmoins, Franziska Giffey compte toujours candidater sous la bannière du parti social-démocrate aux élections régionales de Berlin en septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *