Total rafle un permis d’exploration de gaz naturel en Egypte

Total rafle un permis d’exploration de gaz naturel en Egypte

Le groupe pétrolier français Total a décroché un nouveau permis d’exploration sur le territoire égyptien avec le statut d’opérateur. Par le biais de cette opération, ce géant pétrolier renforce son implantation dans le pays des pharaons, à la suite d’une découverte de gaz en juillet dernier sur le puits Bashrush du permis North El Hammad.

En qualité d’opérateur avec une part de 35 %, Total mène un consortium international composé par ailleurs de Shell (30 %), KUFPEC (25 %) et Tharwa (10 %). 

Ce collectif a conclu avec l’Egyptian natural Gas Holding Company (EGAS) un accord d’exploration-production relatif au bloc offshore North Ras Kanayis du bassin d’Hérodote, en mer Méditerranée, au large de l’Egypte. 

Il est à noter que ce contrat prévoit une campagne de sismique 3D au cours des trois premières années, le bassin d’Hérodote constituant une zone peu explorée.

« Total se félicite de pouvoir renforcer sa position dans l’est de la Méditerranée en devenant l’opérateur de cet accord d’exploration-production », a affirmé son directeur Exploration, Kevin McLachlan. « Notre implantation en Egypte s’en trouve ainsi confortée, dans le sillage d’une découverte de gaz en juillet 2020 sur le puits Bashrush du permis North El Hammad, dont le développement se fera par raccordement aux infrastructures existantes ».

Pour information, la major française dispose de 25 % des parts dans le permis North El Hammad, en compagnie d’ENI et de BP, qui détiennent chacune une participation de 37,5 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *