Washington porte le coup de grâce au Polisario et à l’Algérien en reconnaissant la marocanité du Sahara

Washington porte le coup de grâce au Polisario et à l’Algérien en reconnaissant la marocanité du Sahara

Le résident américain, Donald Trump a informé ce jeudi, le Roi du Maroc Mohammed VI, de la décision des Etats-Unis de reconnaître la pleine souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son Sahara et d’ouvrir prochainement un consulat à Dakhla pour stimuler les investissements américains dans la zone sud du Royaume.

Au cours d’un entretien téléphonique, indique un communiqué Cabinet royal publié à Rabat, le président Trump a informé le Souverain marocain de la «promulgation d’un décret présidentiel, avec ce que cet acte comporte comme force juridique et politique indéniable et à effet immédiat, portant sur la décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître, pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara Marocain».

Les Etats-Unis d’Amérique, ajoute la même source, « ont également décidé l’ouverture d’un consulat à Dakhla, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains et la contribution au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud» du Maroc.

Cette position constructive de Washington « vient renforcer la dynamique de la consécration de la marocanité du Sahara marocain, confirmée par les positions de soutien par un ensemble de pays amis, ainsi que par les décisions de nombreux pays d’ouvrir des consulats dans nos Provinces du sud », précise le cabinet royal.

A la même occasion, poursuit la même source, le Roi Mohammed VI a transmis «Ses sincères remerciements au président américain et à son équipe pour ce soutien franc et sans ambiguïté à la Marocanité du Sahara, soutien qui renforce le partenariat stratégique puissant entre les deux pays et le rehausse au niveau de véritable alliance qui englobe l’ensemble des domaines».

A travers cette reconnaissance, Washington a porté le coup de grâce au Polisario et à ses sponsors notamment algérien et sud-africains qui ont longtemps boudé la proposition marocaine d’une autonomie pour les provinces du Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *