Le fils du président Tebboune acquitté dans une affaire de trafic d’influence

Le fils du président Tebboune acquitté dans une affaire de trafic d’influence

La justice algérienne a acquitté Khaled Tebboune, le fils du président algérien Abdelmadjid Tebboune, dans une affaire de trafic d’influence, dans le cadre de laquelle le businessman Kamel Chikhi a été condamné pour avoir corrompu de hauts responsables algériens.

Kamel Chikhi a écopé d’une peine ferme de huit ans de réclusion pour «l’octroi de pots-de-vin en contrepartie d’indus services» dans cette affaire dite «des promotions immobilières», qui consistait à obtenir de manière illégale des permis de construire et différentes autorisations administratives. 

A l’opposé, Khaled Tebboune, qui était en détention provisoire depuis juin 2018, a été acquitté. Rappelons que deux ans de prison avaient été requis contre le fils du chef d’Etat algérien, élu en décembre dernier.

Importateur de viande et magnat de l’immobilier, Kamel Chikhi a été interpellé en juin 2018 à la suite de la saisie, au port d’Oran (350 km à l’ouest d’Alger) de 700 kg de cocaïne dans une cargaison qu’il avait importée.

Les investigations ont révélé un réseau constitué par le richissime homme d’affaires, accusé de s’être assuré les faveurs de hauts fonctionnaires, juges, dirigeants ou généraux influents au sein du régime algérien en les soudoyant avec de l’argent ou des biens immobiliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *