L’Italie adopte des mesures draconiennes contre le coronavirus

L’Italie adopte des mesures draconiennes contre le coronavirus

Le nombre de cas d’infection au coronavirus en Italie s’élevait à 155 au dimanche soir, ce qui en fait le troisième pays au monde, par nombre de personnes contaminées, après la Chine et la Corée du Sud. 

Le même jour, ce virus a tué une femme âgée souffrant d’un cancer, alors qu’il avait fait quelques jours auparavant deux victimes, des septuagénaires.

Afin d’éviter la propagation du coronavirus, onze localités italiennes situées en Lombardie et en Vénétie et comptant, en tout, 52.000 âmes, ont été mises en quarantaine. Ainsi, une partie du nord du pays était inanimée dimanche, tant les rues y sont vides, et les boutiques et les institutions étatiques, fermées. Même des offices religieux ont été annulés.

Les autorités sanitaires italiennes ont recensé 112 cas de contamination au coronavirus en Lombardie et 22 en Vénétie. D’autres cas positifs ont été enregistrés dans l’Emilie-Romagne (9 cas), le Piémont (6), le Latium (3) et le Trentin (3).

Suite à cette épidémie, le gouvernement a décidé de suspendre le carnaval de Venise censé avoir lieu jusqu’à mardi. Cette situation a par ailleurs affecté le domaine sportif, le comité olympique italien ayant appelé au report de l’ensemble des compétitions prévues dimanche en Lombardie et en Vénétie.

En Autriche, l’office des chemins de fer a décidé dimanche soir de suspendre la liaison avec l’Italie transitant par le col du Brenner : un train y a même été bloqué à cause de deux cas suspects de coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *