La Belgique tente pour la sixième fois la formation d’un gouvernement

La Belgique tente pour la sixième fois la formation d’un gouvernement

Le Roi Philippe de Belgique a confié mercredi, pour la sixième fois, à deux «informateurs», Sabine Laruelle et Patrick Dewael, la responsabilité de former un gouvernement viable, alors que ce pays sombre dans une crise politique depuis quatorze mois.

Le souverain belge a demandé aux présidents du Sénat, Sabine Laruelle, et de la Chambre des représentants, Patrick Dewael, de «prendre les contacts politiques nécessaires permettant la mise en place d’un nouveau gouvernement de plein exercice. Ils ont accepté cette mission. Ils feront rapport au Roi au plus tard le 9 mars », indique un communiqué du palais royal.

Dans un communiqué conjoint, la Wallonne Laruelle et le Flamand Dewael ont d’ores et déjà prévenu qu’ils observeront un «mutisme le plus intégral», autrement dit, « aucune communication relative à leur mission, leurs activités et leurs avancées » ne sera faite.

La crise que traverse actuellement la Belgique a été déclenchée par le retrait, en décembre 2018, des nationalistes flamands de la N-VA du gouvernement pour exprimer leur opposition à la signature du Pacte de Marrakech sur l’immigration. Incapable de former une autre majorité, l’ex-chef du gouvernement belge, Charles Michel, a été contraint de démissionner le 21 décembre 2018. 

Depuis, ce pays n’a plus eu de vrai exécutif. Afin de remédier à cette anomalie, Sabine Laruelle et Patrick Dewael ont jusqu’au 9 mars prochain pour soumettre leurs recommandations au Roi Philippe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *