La justice belge bloque l’extradition des leaders catalans Puigdemont et Comin

La justice belge bloque l’extradition des leaders catalans Puigdemont et Comin

Le gouvernement belge ne livrera pas aux autorités espagnoles les leaders indépendantistes catalans, Carles Puigdemont et Toni Comin avant que le Parlement européen ait statué sur une requête de levée de l’immunité de ces deux eurodéputés espagnols, a indiqué lundi la chambre du conseil du tribunal néerlandophone de Bruxelles.

« Le juge a décidé de reporter sine die le traitement de la demande d’extradition …, en attendant la décision du Parlement européen sur la demande de levée d’immunité», a affirmé Me Simon Bekaert, un des avocats de ces dirigeants catalans espagnols.

Carles Puigdemont, l’ancien président de la Catalogne, ainsi que Toni Comin, qui faisait partie de ses «ministres», s’étaient réfugiés sur le sol belge fin octobre 2017, après avoir l’avortement de leur tentative de sécession.

Les deux Catalans, qui font l’objet de divers mandats d’arrêt européens émis par l’Espagne, sont accusés, entre autres, de «sédition». Les derniers mandats d’arrêt, qui visent à obtenir leur extradition par le gouvernement belge, remontent à l’automne dernier. Le magistrat belge qui avait entamé la procédure l’a suspendue le mois dernier, vu que Carles Puigdemont et Toni Comin bénéficient de l’immunité en tant qu’eurodéputés.

Pour ce qui est de la requête de levée de leurs immunités parlementaires introduite en janvier par un juge espagnol, le Parlement européen ne s’est pas encore prononcé. D’après des sources parlementaires à Bruxelles, il faudra attendre au moins jusqu’au mois de juin pour connaître la décision définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *