Redéploiement de l’armée malienne à Kidal

Redéploiement de l’armée malienne à Kidal

Un bataillon de l’armée malienne reconstituée, escorté par des Casques bleus de l’ONU, est arrivé hier jeudi après-midi, dans la ville du nord-est malien, Kidal contrôlée par des groupes armés.

Après avoir été accueillis symboliquement par le gouverneur de la région, le bataillon a pris position dans le camp communément appelé «camp NO1» de Kidal. Ce camp situé à l’entrée gauche de la ville, est le camp traditionnel de l’armée malienne. 

Les deux tiers des militaires maliens de retour à Kidal sont d’anciens combattants, parmi lesquels des ex-rebelles de la CMA et des ex-combattants de groupes armés pro-gouvernementaux réunis au sein de la «Plateforme» et des éléments de force régulière. 

C’est lundi que ce convoi d’un peu moins de 300 militaires avait fait son départ de Gao en direction de Kidal. Des responsables ont déclaré qu’au total ce sont 428 soldats qui doivent être déployés dans la région de Kidal au cours des prochains jours et que la présence de l’armée sera progressivement étendue à d’autres parties du nord du pays, où l’autorité de l’Etat est quasi-inexistante. 

L’arrivée des soldats maliens à Kidal est censée marquer un pas important dans le processus de paix, ce qui explique l’implication de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA), pour la réussite de cette opération. Plus de 200 Casques bleus ont escorté les forces armées maliennes reconstituées et des avions de l’ONU étaient déployés dans le ciel pour la surveillance. 

L’armée malienne avait été chassée de Kidal par les rebelles séparatistes touaregs il y a six ans et la tentative en 2014 des forces armées maliennes (Fama), de reprendre le dessus avait été un échec. Depuis, la ville a totalement échappé à l’Etat et est contrôlée par la CMA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *