Nouvelles négociations entre Addis-Abeba, Le Caire et Khartoum sur le barrage du Nil bleu

Nouvelles négociations entre Addis-Abeba, Le Caire et Khartoum sur le barrage du Nil bleu

Les représentants des gouvernements de l’Ethiopie, de l’Egypte et du Soudan devraient se rencontrer les 9 et 10 janvier prochain, à Addis-Abeba pour poursuivre les négociations sur le partage des eaux du Nil, sur fond de malentendus autour du Grand Barrage de la renaissance (GERD) en cours d’achèvement par l’Ethiopie sur le Nil bleu.

Les trois pays riverains du fleuve du Nil ne sont pas encore parvenus à un accord définitif au bout de neuf ans de tractations.

Le GERD est censé commencer à produire du courant électrique d’ici la fin de cette année, avant d’être totalement opérationnel d’ici à 2022. A terme, il devrait générer jusqu’à 6.000 mégawatts (MW) pour les 110 millions d’Ethiopiens et desservir également des pays de la Corne d’Afrique. 

Mais l’Egypte redoute une baisse drastique de ses ressources en eau avec la construction du Grand Barrage éthiopien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *