Berlin prolonge son embargo sur les ventes d’armes à Ryad

Berlin prolonge son embargo sur les ventes d’armes à Ryad

Le gouvernement allemand a prolongé mercredi de six mois, son embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite.

Pour rappel, Berlin avait décidé d’imposer cet embargo à Ryad à la suite de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul en octobre 2018.

A présent, cette restriction a été prolongée jusqu’en fin mars 2020, a annoncé un porte-parole de l’exécutif allemand. D’ici là, «aucun nouveau contrat ne sera approuvé», a-t-il précisé.

Mardi dernier, la chancelière allemande Angela Merkel s’était déjà montrée favorable à une prolongation de cet embargo, ne «voyant aucune raison que le gouvernement change de position» sur cette question.

Les exportations d’armes font l’objet de divergences parmi les partis-membres de la coalition gouvernementale en Allemagne. Depuis l’an dernier, bien avant le meurtre de Jamal Khashoggi, le SPD plaidait déjà pour des restrictions de ventes d’armes, particulièrement au profit des pays impliqués dans la guerre au Yémen, dont l’Arabie Saoudite.

De leur côté, la France et la Grande-Bretagne, qui sont en partenariat avec l’Allemagne dans divers projets d’armements, lui ont reproché à maintes reprises de mettre en danger ces contrats suite à sa décision de suspendre ses exportations vers le royaume wahhabite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *