La BAD classe Tanger et Casablanca au Top 5 en termes d’IDE en Afrique

La BAD classe Tanger et Casablanca au Top 5 en termes d’IDE en Afrique

La Banque africaine de développement (BAD) a publié un rapport sur la cartographie des investissements en Afrique, qui place les villes marocaines de Tanger et de Casablanca respectivement à la 3ème et 5ème place en termes d’attraction des IDE en Afrique.

En tête du classement figure Le Caire, suivi par Johannesburg, Tanger, Lagos, Casablanca, Alger, Le Cap, Nairobi, Abidjan et Dakar à la 10eme place.

Élaboré en coordination avec ONU-Habitat sur la période 2003-2016, le rapport de la BAD indique que Tanger a attiré des IDE de 10,54 milliards de dollars, en accroissement de 23,84 %, alors que la métropole de Casablanca a totalisé 8,37 milliards, en croissance de 9,38% sur cette même période.

En termes d’échanges des IDE entre villes africaines, Casablanca occupe la 2ème place en tant que « ville source », derrière Johannesburg et la 4ème « ville bénéficiaire » derrière Tanger (3ème), Johannesburg (2ème) et Le Caire (1ère).

Le rapport, qui fait également ressortir une diminution rapide des flux des investissements directs étrangers à Alger, Khartoum et Marrakech, vise à examiner les tendances et les effets des IDE sur le développement urbain en Afrique.

Pour Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d’ONU-Habitat, les recherches menées « établissent un lien entre l’urbanisation et le développement national durable en fournissant des solutions crédibles pour réduire la pauvreté et le chômage».

Elle a de même souligné «le rôle que jouent les investissements directs étrangers dans la création de nouvelles activités économiques ainsi que l’importance des partenariats publics et privés pour favoriser l’investissement urbain et créer des emplois décents ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *