Les partis au pouvoir subissent encore un revers électoral en Allemagne

Les partis au pouvoir subissent encore un revers électoral en Allemagne

La coalition au pouvoir en Allemagne a subi d’importantes pertes dimanche lors des élections régionales de Hesse.

La survie de l’actuel gouvernement allemand n’a jamais été aussi incertaine qu’’aujourd’hui, à la suite des lourdes pertes enregistrées lors du scrutin régional de Hesse, par la CDU d’Angela Merkel et son partenaire de coalition, le SPD.

D’après les estimations des chaînes de télévision publique, la formation politique de la chancelière allemande arrive en tête des élections régionales de Hesse avec 27 à 28 % des suffrages exprimés, mais ce score est inférieur de plus de dix points à celui du précédent scrutin dans cet Etat-région.

La CDU y avait recueilli 38,3 % des voix en 2013. Quant au SPD, il a obtenu 19,5 % des suffrages exprimés contre 30,7 %, 5 ans auparavant.

Rappelons qu’il y a deux semaines, les partis conservateurs avaient déjà connu une déconvenue électorale en Bavière. Ajoutée à celle de Hesse, cela a suffi pour relancer le débat sur l’avenir d’Angela Merkel.

Cette dernière  est chancelière depuis 13 ans mais «n’a jamais été politiquement autant sous pression », a indiqué samedi le journal Süddeutsche Zeitung.

En décembre prochain, les partisans de la CDU devraient retourner aux urnes pour se prononcer sur la présidence de leur formation politique. De l’avis de certains cadres, il est nécessaire pour ce parti de changer de direction et de se positionner plus à droite compte-tenu du terrain que gagne l’extrême-droite.

A la tête de la CDU depuis plus de 18 ans, Angela Merkel est donc plus que jamais sur la sellette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *