L’assistance se met en place dans les régions frappées par les intempéries en France

L’assistance se met en place dans les régions frappées par les intempéries en France

Le président français Emmanuel Macron qui était en déplacement hier lundi dans l’Aude, une semaine après les intempéries qui ont fait 14 morts dans ce département, a annoncé le déblocage d’un fonds d’aide supplémentaire d’«au moins 80 millions d’euros».
Ce fonds doit être géré directement par le préfet et doit être mis à sa disposition dans les prochains jours. Il va permettre à l’Etat d’indemniser les fonds non assurables des collectivités et s’ajoutera aux 200 millions que devraient verser les assureurs pour les biens assurables.
Les assureurs ont en effet enregistré près de 16.000 déclarations de sinistres pour un «coût final de dommages assurés, estimé à 200 millions d’euros» selon la Fédération française de l’assurance (FFA).
Emmanuel Macron a également annoncé que, pendant six mois, l’Etat remboursera à 100% les frais engagés par les collectivités pour l’hébergement d’urgence des sinistrés.
L’Etat a reconnu l’état de catastrophe naturelle dans les 126 communes les plus touchées de façon à ce que les asureurs indemnisent les victimes plus vites. Le Conseil départemental de l’Aude devait approuver ce lundi, 37 millions d’euros de crédits supplémentaires pour aider les sinistrés et engager les premiers travaux de rénovation.
Pour ce déplacement très attendu, le président français était accompagné de son nouveau ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et du ministre chargé des collectivités territoriales Sébastien Lecornu.
Il a rencontré les familles des 14 personnes décédées, réunies dans la salle polyvalente, ainsi que des maires des communes sinistrées, puis a visité un quartier du village.
Dans la nuit du 14 au 15 octobre, l’Aude a subi ses pires intempéries depuis 1891, recevant en quelques heures l’équivalent de trois mois de pluies. En plus des 14 morts, 70 personnes ont également été blessées. Des centaines de personnes sont sinistrées, leurs maisons dévastées, des routes sont éventrées et des villages gravement endommagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *